Où nous trouver ?
Nos lieux de vente
Abonnements
digital ou papier
spécial USA, 56 pages
Vous êtes ici : >
★ Article gratuit ★

Afrique

Le peuple Himba de Namibie

Chez les Himbas, la femme n’est pas seulement importante en raison de la dot qu’elle apporte à la famille de son mari. L’homme sans sa femme et sans le bétail qu’elle lui apporte n’est rien.

OÙ VIVENT-ILS ? 

 

Les Himbas se "cachent" sur un territoire qu’ils nomment entre eux, aujourd’hui encore, Kaokoland. Cette zone du nord-ouest de la Namibie portait à l’époque de l’apartheid le nom de Kaokoland Bantoustan. Il devait devenir territoire autonome du peuple Himba. Mais lorsque la Namibie entama son cheminement vers l’indépendance, ce territoire Himba Kaokoland autosuffisant et indépendant resta au stade du rêve, à celui de simple appellation géographique donnée à la zone désertique qui porte désormais le nom administratif de Région Kunene. Le centre administratif, sorte de capitale de la région, est Opuwo. Le peuple Himba représente la majorité de la population de cette région namibienne. Ce sont donc 10 000 Himbas qui vivent au Kaokoland, 3 000 se trouvant sur le territoire angolais.

 

QUI SONT LES HIMBAS ?

  

Avec le peuple San, les Himbas sont l’ethnie la plus ancienne de Namibie pour ne pas dire de toute l’Afrique. Jusqu’au XVIème siècle, on ne les connaissait pas sous ce nom. Lorsqu’un groupe composé d’ancêtres des actuels Himbas traversa la frontière angolaise, se séparant ainsi de la tribu Héréro, on se mit à évoquer une nouvelle communauté sur le sol namibien. On peut donc dire que ces divisions au sein de la tribu Héréro, conjuguées à l’insatiable nature nomade des peuples autochtones africains, donnèrent naissance à l’un des peuples d’éleveurs les plus marquants et les plus forts du continent. Pourquoi les Himbas sont-ils les meilleurs éleveurs ? Simplement car aucun membre de la tribu Himba ne parle de quoi que ce soit en termes aussi élogieux que de son bétail, de son troupeau. L’importance du bétail pour les Himbas se retrouve dans un proverbe local qui dit qu’ "un Himba sans troupeau n’est rien". Une telle identification de l’homme à son travail, à ses efforts, est des plus rares parmi les tribus africaines qui, sous les coups de boutoirs des civilisations occidentales, ont tendance à se laisser gagner par une forme d’impuissance chronique. Les Himbas se trouvent à l’exact opposé de cette définition : ils sont travailleurs, prêts à affronter tous les défis posés par leur nomadisme et inconditionnellement fidèles à leur bétail. 

 

Continuez de découvrir ce peuple fier dans notre n°28 !

 

Partagez
Commentez

__Vous allez aimer aussi: