Où nous trouver ?
Nos lieux de vente
Abonnements
digital ou papier
Vous êtes ici : >
★ Article gratuit ★

Amérique

Los Angeles

Je m’étais assise en bordure d’un terrain de basket-ball de Venice Beach et j’ai adoré cela.

Ce tournoi dominical de basket de rue battait son plein : encouragements, cris divers et bruit des chaussures de sport sur le sol se mêlaient aux sons du hip-hop qui sortaient des haut-parleurs pour le plus grand plaisir du public.

The Broad

The Broad est le nouveau joyau de la scène culturelle et architecturale de Los Angeles. Ce nouveau musée d'Arts Modernes impressionne par son apparence tant intérieure qu'extérieure. Le design est l'œuvre du studio Diller Scofidio + Renfro, en collaboration avec Gensler. Le musée possède plus de 2 000 œuvres aussi bien contemporaines que datant de l'après-guerre. www.thebroad.org

 

À cet instant précis, tous les préjugés que je pouvais avoir sur Los Angeles, (et il y en avait beaucoup !) disparurent. Rarement une destination de l'un de mes voyages n'avait donné lieu à autant de commentaires contradictoires. Pourquoi y allais-je ? Qu'allais-je y faire ? Je serai déçue. Conseils et questions de mes amis ou collègues ne manquaient pas. Mais L.A. était déjà inscrite sur l'itinéraire d'un road trip organisé. On ne me convainc pas facilement et je dois avouer que la curiosité guida mes pas.

Je peux maintenant l'avouer : Los Angeles me plut beaucoup. Pour être plus précise, je dirais que j'ai aimé chercher à la comprendre dans sa globalité, tout comme ces petites villes côtières qui sont toutes identiques et pourtant toutes différentes. J'ai aimé Bel Air et Beverly Hills avec leurs routes sinueuses conduisant aux villas coloniales cachées des célébrités, le shopping posh sur Rodeo Drive, l'âme de Venice Beach et même le terrible (par son aspect) Downtown. C'est étrange, je sais, mais je vais tout vous expliquer. Je pense qu'en raison de l'océan de préjugés sur cette ville j'étais un peu sceptique. Par conséquent je fus d'autant plus sensible à toutes les choses positives que je ressentis si rapidement. Et il y en eut vraiment beaucoup...

 

Le nom de Los Angeles fait souvent référence au comté du même nom qui regroupe des villes célèbres comme Compton, Beverly Hills, Long Beach, Malibu, Pasadena, Santa Monica et West Hollywood. Pour simplifier, tout le comté s'appelle Los Angeles. Toutes ces villes sont reliées entre elles par une autoroute sur laquelle éviter les bouchons relève de l'exploit. Mais notre premier conseil, le plus important pour votre première visite à LA : louez une voiture ! On vous l'a sans doute déjà dit et pourtant je le répète : à Los Angeles vous ne pouvez rien faire sans voiture ! Armez-vous de patience, ayez suffisamment d'eau et faites le plein. Planifiez minutieusement la visite de chaque endroit. À Los Angeles les heures de pointe sont toute la journée ! La ville a bien un réseau de transports en commun dont un métro, pourtant pour les grandes distances rien ne vaut la voiture. Le trafic fut la véritable surprise de mon séjour. Dans certaines villes comme New York, vous avez parfois l'impression de connaître les lieux, grâce aux films et séries. Or ce sont les distances qui déterminèrent mon impression finale de Los Angeles. Plus jeune, en regardant la série Beverly Hills 90210, je pensais que les maisons étaient à cinq minutes de la plage. Or il vous faudra plutôt compter une grosse demi-heure (voire plus en cas de ralentissement) sur une autoroute à huit voies... 

Partagez
Commentez

__Vous allez aimer aussi: