Où nous trouver ?
Nos lieux de vente
Abonnements
digital ou papier
spécial USA, 56 pages
Vous êtes ici : >
★ Article gratuit ★

Europe

Paris discret

musées de charme et tables savoureuses

L'AQUARIUM DE PARIS

Il est bien clair que ce n'est pas un musée au sens habituel du mot. Mais on est devant une prouesse technique. Le résultat s'apparente à une œuvre d'art : architecture souterraine, décoration réussie, contenu d'une beauté naturelle magnifique, valeur pédagogique incontestable... on pourrait continuer à aligner les superlatifs. Situé dans les jardins du Trocadéro, juste en face de la Tour Eiffel, il succède au premier aquarium (souterrain) de 1878, construit lors de l'Exposition Universelle. En 2003 débutent des travaux gigantesques. Les 43 bassins terminés (certains sont immenses avec des parois en verre spécial parfois épais de 34 cm) contiennent plusieurs millions de litres d'eau. Puis viennent les 500 espèces de poissons et invertébrés divers auxquels s'ajoutent les 600 coraux, les 32 requins. Ici, les squales se reproduisent, on peut donc voir leurs oeufs si particuliers et suivre le développement des embryons.

Les animaux d'eau de mer (eau de mer entièrement reconstituée par les techniciens) voisinent avec ceux d'eau douce, de rivière, et notamment avec ceux de la Seine voisine. L'ensemble constitue un véritable théâtre gigantesque, entièrement bâti sous les jardins du Trocadéro, véritable grotte de conte de fée, au grand bonheur des petits et des adultes. Pour ceux et celles qui désirent ressentir le frisson du plaisir des aventures sous-marines, quelques heures sous la terre de Paris sont vivement recommandées : le directeur de cet établissement hors norme insiste sur le rôle pédagogique de l'AQUARIUM de Paris qui reçoit de nombreux jeunes (60% ont moins de 12 ans). En 2014, tous les bassins reproduiront la lumière des cycles lunaires. Les excréments de poissons sont "dénitratés" avant les rejets dans la Seine ; aucun produit toxique n'est utilisé en coulisse, qui dit mieux ? Sachez que cet aquarium est l'un des plus beaux et des plus modernes qui soient. Bravo aux architectes, aux 7 biologistes et à tous les autres !

 

AQUARIUM DE PARIS

Jardins du Trocadéro

5 avenue Albert de Mun - Paris 16ième   Métro : Trocadéro

www.cineaqua.com    
ouvert tous les jours

 

 

                            INCONTOURNABLE TOUR EIFFEL

 

On n'y pense pas toujours, mais notre fameuse Tour Eiffel peut devenir un des meilleurs souvenirs gastronomiques de votre vie de gourmet. Ici, on ne se contente pas de manger : on observe Paris et ses environs comme nulle part ailleurs. On se laisse capter par cet enchevêtrement savant de métal, et la dégustation devient irréelle, unique, surprenante et incroyablement étrange. Plusieurs restaurants sont nichés dans les mailles de la Tour. J'ai choisi celui qui domine la capitale depuis le premier étage, à 57 mètres d'altitude. Il se nomme : le 58 Tour Eiffel (58 car 1m a été ajouté à cause de la hauteur des installations).

Il convient de réserver. Ce vaste restaurant reçoit tous les jours nombre de touristes avertis, munis de leurs réservations qui permet d'éviter la queue à l'ascenseur. Le soir, l'ambiance de cette brasserie originale attire surtout des parisiens en quête de sensations peu communes. Le 58 Tour Eiffel a un aspect un peu caméléon, changeant d'ambiance selon les moments du jour et de la nuit parisienne. La cuisine s'ouvre grand sur la salle conçue pour permettre la meilleure vue sur Paris. Malgré l'affluence, les sons n'agressent pas les oreilles, on peut se parler et s'entendre facilement. Aux fourneaux, le Chef Laurent Lourseau veille à tout. Le voyage gastronomique dans les airs peut commencer par le délicieux cocktail maison bleu, blanc, rouge, clin d'oeil républicain au drapeau français. Le choix des plats a été difficile entre des gambas sur un lit de guacamole, sauces agrumes, et un foie gras piqué d'une tuile au café avec une marmelade d'oignons rouges ; le plat de gigotin d'agneau aux artichauts et purée de pomme de terre Anna, dans leur vrai jus ou le pavé de sandre beurre blanc et fenouil. Ceci n'est qu'un choix dans une carte conçue avec intelligence. Prix moyens (accès Tour Eiffel et vue sur Paris incluses) :

Menu Pic-Nic Chic à partir de 19 Euros de 11h30 à 17h30 - 280 places le midi

Menu Cuisine Classique à partir de 65 Euros de 18h30 à 23h3 - 190 places le soir

 

 

58 Tour Eiffel

Tour Eiffel, Champ de Mars - Paris 7ième Métro : station Trocadéro

Réservation au 0825 56 66 62

www.restaurants-toureiffel.com

 

 

                                      LE MUSÉE DU VIN

 

Voici un musée original, inattendu et remarquable que l'on peut découvrir au fond de la rue des Eaux, dans le quartier chic de Passy. En 1472 y vivaient les moines de l'ordre des Minimes créé par François de Paule. La colline du Trocadéro se couvrait de forêts, puis de vignobles. (Paris et sa région fournissaient les vins de messe). On pratiquait aussi le thermalisme d'où le nom de la rue en souvenir de cette époque révolue. Mais cette colline fournissait aussi les pierres nécessaires aux multiples constructions, d'où le creusement d'un réseau de tunnels plus ou moins profonds qui devinrent vite les caves des moines viticulteurs. Ces derniers disparurent à la Révolution. Puis un long silence régna dans les entrailles de la terre. En 1930, un certain homme d'affaires nommé Pignard, propriétaire du restaurant de la Tour Eiffel et de quelques bateaux sur la Seine, en fit ses entrepôts pour abriter les vins.

Enfin, en 1982, la Confrérie du Conseil des Echansons de France, s'installa dans les lieux : le musée du Vin est né. Son directeur, M. Claude Josse, est l'un personnage les plus érudits dans ce domaine en France.

Le musée occupe les tunnels, avec quelques scènes représentant les artisans du vin en action ; on peut aussi découvrir les instruments anciens. C'est tout un ensemble passionnant d'objets de la vie des vignerons, des négociants, des forgerons, des fabricants de flacons et tonneaux que l'on approche dans ces souterrains mystérieux. Mais le Musée du Vin accueille aussi les amateurs désireux de perfectionner leurs connaissances œnologiques : conférences, formation, dégustations guidées. Et bien sûr, on peut acheter sur place des vins français, surtout des productions de Gaillac car la Confrérie possède le Château Labastidié. Dans ce décor très particulier, l'ambiance des siècles passés flotte toujours dans l'air. Sachez qu'il est possible de réserver les lieux pour une soirée privée : vous plongerez alors vos convives dans le passé!        

 

Nul besoin de sortir du musée pour déjeuner car le restaurant Les Echansons est sur place. Sous les voûtes féodales, dans cette ambiance si particulière des vieilles caves, déjeuner ici (pas de dîner sauf pour les groupes) est une petite aventure dans le temps. La carte indique trois menus aux noms prometteurs : Terroir, Dionysos et Bacchus (du plus simple au plus cher 63 Euros). Outre les vins de qualité qui s'imposent en ce lieu, la cuisine du chef R. Labiadh ne décevra pas, loin de là. Entre les saumons et les champignons, pommes sarladaises et foies gras, j'avais choisi une épaule d'agneau moelleuse à souhait. La petite touche orientale de ce plat apporte une juste originalité. Accompagnée d'un Château Labastidié 2009 qui re-donne envie de visiter Gaillac...

 

MUSÉE DU VIN PARIS

5 square Charles Dickens, rue des Eaux - Paris 16ième  Métro : Passy

www.museeduvinparis.com

Réservation conseillée au 01 45 25 63 26 


retrouver toutes nos meilleures adresses de la capitale page 126

Partagez
Commentez

__Vous allez aimer aussi: